Les essentiels
Carte interactive
13 communes
Nos sites

Gestion des milieux aquatiques

La CCM est sillonée par plus de 300 kilomètres de cours d’eau. L’évolution de l’aménagement du territoire et des activités ont entraîné des dysfonctionnements importants. L’entretien des cours d’eau est devenu une priorité, pour la préservation du territoire, du milieu naturel extrêmement riche et la sécurité de tous.

Depuis 2006, la collectivité assure le bon écoulement des eaux dans les rivières grâce, notamment, à l’entretien et à la restauration des berges. Elle privilégie les techniques naturelles, douces et respectueuses de la biodiversité en conservant par exemple les méandres nécessaires à la dynamique du cours d’eau et l’écoulement progressif de l’eau et use de techniques douces comme le débardage à cheval pour retirer les embâcles.

Les propriétaires en charge de l’entretien de leur parcelle

Chaque propriétaire d’une parcelle riveraine d’un cours d’eau est tenu de réaliser un entretien régulier, afin de le maintenir dans son état et de permettre son écoulement naturel. Si la CCM n’est donc pas en charge de l’entretien des parcelles privées, elle assure néanmoins son rôle de service public grâce à son technicien rivière qui répond à toutes les interrogations des habitants et des propriétaires riverains. La CCM est là pour servir de “facilitateur” face à la réglementation qui peut s’avérer complexe lors de son application.

Bocage

A quelques kilomètres au sud de la métropole bordelaise, le site du bocage humide classé Natura 2000 (réseau européen de sites reconnus pour leur biodiversité exceptionnelle) constitue un patrimoine naturel majeur de près de 1600 hectares abritant près de 30 espèces rares ou protégées, dont 10 d’intérêt communautaire (le vison d’Europe, le cuivré des marais, la fritillaire pintade...). Le bocage est d’abord un paysage constitué de prairies délimitées par des haies où paturent vaches et chevaux au milieu des bottes de foin, zones marécageuses et forêts de bords de cours d’eau. Soumis à l’influence de la marée à près de 130 kilomètres de l’océan, le bocage humide correspond à la zone inondable de la rive gauche de la Garonne.

Dès 2005, la collectivité a lancé un vaste programme d’actions en faveur du bocage appelé “Plan d’action pour la préservation et la valorisation des zones humides des bords de Garonne”. Ce plan a pour ambition de parvenir à une équilibre durable entre activités humaines et protection de l’écosystème.