Les essentiels
Carte interactive
13 communes
Nos sites

Projet HORIZEO

L'État Français, dans le cadre de sa lutte contre le réchauffement climatique et pour une transition énergétique, incite les entreprises privées à proposer des projets de développement des énergies renouvelables. A cette fin, il a notamment mis en place un outil  de pilotage de la politique énergétique nationale dénommée "Programmation Pluriannuelle de l'Énergie" (PPE). ENGIE et NEOEN porte un projet privé d'énergie renouvelable, une "plateforme énergétique bas carbone" dénommée "Horizéo". Ces porteurs de projet revendiquent dans leur présentation une intégration dans les ambitions nationales portées par le Gouvernement en matière de transition énergétique. Leur choix d'implantation s'est porté sur la commune de Saucats. Face à un tel projet, la commune de Saucats a décidé de saisir la commission national du débat public afin de mesurer l'opportunité, le dimensionnement, l'impact d'un tel projet. Pour fournir un maximum d'éclairages, la CdC Montesquieu a souhaité mobiliser la communauté scientifique, les experts, les citoyens dans le but d'ouvrir le plus largement possible le champs des questionnements et de recevoir les éléments de réponse les plus précises afin d'éclairer l'avis des citoyens sur ce sujet inédit par son ampleur. 

Sommaire

Présentation du projet

Le projet HORIZEO porté par ENGIE et NEOEN repose sur un parc photovoltaïque de 1 000 hectares de superficie (zone d’étude de 2 000 hectares), d’une puissance potentielle d’un gigawatt, sur lequel s’adosse différents éléments complémentaires. Il s’agira du plus grand parc photovoltaïque identifiée d’Europe. Les porteurs de projets proposent également un data center, de l’agrivoltaïsme, un électrolyseur capable de produire de l’hydrogène et des batteries de stockage d’électricité.

Compte-tenu de l’ampleur du projet, la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) a été saisie conjointement par les porteurs de projets et la commune de Saucats.

Le 13 janvier 2021, la CNDP désigne Jacques ARCHIMBAUD président de la Commission particulière du débat public (CPDP).

Présentation complète du projet

La méthode choisie par la CCM

Avant toute prise de position, la CCM a entrepris une démarche de connaissance et de compréhension des enjeux soulevés par ce projet (forêt, biodiversité, régime hydraulique, impacts économiques, énergies renouvelables, acceptation territoriale, etc.). Deux actions principales ont été entreprises :

  • la mobilisation des élus communautaires à travers différentes commissions,
  • la sollicitation de différents experts pouvant contribuer à ces réflexions.

À l’issue de cette démarche, la CCM  prévoit de proposer un « livre blanc » expliquant la méthode entreprise, compilant et synthétisant les apports des experts et élus. Ce document sera rendu public et diffusé au plus grand nombre à l’occasion du débat organisé par la Commission Nationale du Débat Public. 

Fonds documentaire

Études relayées par des experts

Face à ce sujet complexe et d'une ampleur inédite pour le territoire, la CCM engage une démarche d’enquête transversale auprès d’experts pouvant apporter de la connaissance sur ce type de projet.

La page sera actualisée au fur et à mesure des retours des experts.

À voir aussi